Biographie
Principales oeuvres
Samples musicaux
Liens

Bohuslav Martinu

(1890 - 1959)

Bohuslav Martinu

English Version

Biographie

Il est peut-être compréhensible que quelqu'un venu au monde aux sons des cloches devienne un grand musicien. C'est en tout cas ce qui advint du compositeur Tchèque Bohuslav MARTINU. Son père était le sonneur de cloches et le gardien de la petite ville de Policka, en Bohème. Son travail consistait à avertir le village en cas d'incendie, et à faire sonner les cloches de l'église lors de prières et de célébrations. C'est ainsi que dans la petite salle de la tour de l'église St James, où vivaient les MARTINU, Bohuslav est né le 8 décembre 1890 (jour férié), entouré du son joyeux des cloches.

Le jeune Bohuslav, grand, mince et de faible constitution, devait souvent être porté par son père dans l'escalier de la tour, totalisant 193 marches. Il passa les douze premières années de sa vie à regarder son village depuis cette haute perspective. Le souvenir de cette vision du monde resta ancré dans l'esprit du jeune Bohuslav et l'accompagna pendant toute sa vie, influençant fortement ses idées de compositions. Comme il devait l'écrire plus tard, ce n'était pas «les petits intérêts des gens, les soucis, les souffrances ou les joies» qu'il voyait depuis cette hauteur, mais «l'espace, qui est toujours devant moi.»

Alors que Bohuslav venait à peine de commencer l'école, ses parents le confièrent au professeur de musique de Policka. Celui-ci fut le premier à reconnaître le génie du jeune garçon et l'encouragea à essayer de composer. Bohuslav n'oubliera jamais ce premier professeur, à la base de sa grande carrière de compositeur.

Lorsqu'il avait seize ans, sa mère emmena Bohuslav à Prague, afin de le présenter à de véritables professionnels de la musique. Il prit avec lui son violon et son premier quatuor à cordes. Cette première visite fut encourageante, et quelques mois plus tard, l'adolescent entrait au conservatoire de Prague. Mais les choses se passèrent assez mal pour lui. En effet, à la fin de la deuxième année, il échoua aux examens. Il finit par quitter le conservatoire, et poursuivit ses études en autodidacte. Il lisait beaucoup, étudiait des partitions, assistait à de nombreux concerts, et composait quotidiennement. Cette intense autodiscipline et ce dur travail lui permirent de devenir un excellent compositeur. Plus tard, dans une lettre adressée aux professeurs de l'école de musique de Policka, MARTINU rappela aux étudiants qu'il était, lui aussi, «un jeune garçon, un élève comme eux, et que tout est possible si l'on y croit vraiment et si l"on sait être patient.» En d'autres termes, le secret pour réaliser ses rêves est le travail acharné.

Le jeune compositeur eut de la chance, car à cette époque, Prague était un carrefour de la culture. On écoutait les oeuvres de STRAUSS, BRUCKNER, DEBUSSY. STRAVINSKY, SCHOENBERG et BARTOK eux-mêmes donnaient des concerts dans les salles de la ville. Au même moment, les compositions de MARTINU recevaient un accueil favorable chez la plupart des musiciens de Prague.

Après la Première Guerre Mondiale, MARTINU devint second violoniste à l'orchestre philharmonique tchèque. Là, il apprit à maîtriser la composition musicale pour un grand orchestre. Sa Rhapsodie tchèque pour solo, choeur et orchestre fut interprétée par le philharmonique en 1919, et reçut de bonnes critiques.

Par la suite, on offrit à MARTINU l'opportunité de se rendre à Paris pour étudier avec le célèbre compositeur Français Albert ROUSSEL. Pendant ses années parisiennes, il composa un grand nombre d'oeuvres, parmi lesquelles Polocas ('Mi-temps') et La Bagarre, deux morceaux pour orchestre, mais aussi un opéra, Vojak a tanecnice ('Le soldat et la danseuse'), plusieurs ballets et de la musique de chambre. En 1935, il reçut le Prix de l'Etat Tchécoslovaque pour un autre opéra, Hry o Marii ('Le miracle de Notre Dame'). L'un de ses plus célèbres opéras, Julietta aneb Snar ('Juliette ou la clé des songes') fut présenté pour la première fois au public praguois cette même année.

Les années parisiennes de MARTINU s'achevèrent avec le déclenchement de la Deuxième Guerre Mondiale. Le compositeur alla tout d'abord en Suisse pour une courte période, puis décida de se rendre en Amérique. Il dut cependant attendre avec angoisse pendant plusieurs mois avant de trouver un moyen de transport. Même durant ces moments éprouvants, MARTINU continua de composer quotidiennement, mais il réussit également à écrire une musique pleine de force, de vitalité, d'espoir et de joie. Parmi les oeuvres de cette époque, nous pouvons citer sa Sinfonietta giocosa pour piano et orchestre et Fantasia et Toccata pour piano solo.

Arrivé en Amérique en 1941, MARTINU dut travailler dur pour s'établir dans le Nouveau Monde. Mais c'est là-bas qu'il apprit à maîtriser l'écriture symphonique. Cinquante ans plus tôt, un autre compositeur Tchèque, du nom d'Antonin DVORAK, avait gagné le coeur des Américains. MARTINU, surtout grâce à ses symphonies d'une grande virtuosité, gagna à son tour le respect de l'Amérique. Ernest ARNSERMET déclara un jour que de tous les musiciens de sa génération, MARTINU était «le grand écrivain de la symphonie.»

Pendant les quelques années suivantes, MARTINU écrivit un nombre presque incalculable de compositions. Mais, succombant finalement à un cancer qui le rongeait depuis près d'un an, Bohuslav MARTINU décéda le 28 août 1959 à Liestal, en Suisse. Lors de ses funérailles, le panégyriste caractérisa l'oeuvre du compositeur en disant: «Sa musique est la musique de notre temps, car elle exprime des problèmes de base profonds; elle porte le sceau de l'individualité, ce qui lui permet de se distinguer des autres musiques, et garantit sa mémoire.»

HAUT

Principales oeuvres

Orchestrale
Chambre
Clavier
Instrument solo
Voix et choeur
Ballet et opéra


ORCHESTRALE

Symphonies
  • Symphony No. 1 (1942)
  • Symphony No. 2 (1943)
  • Symphony No. 3 (1944)
  • Symphony No. 4 (1945)
  • Symphony No. 5 (1946)
  • Symphony No. 6 (Fantaisies symphoniques) (1953)
Autre orchestrale
  • La Bagarre (1926)
  • Concerto grosso (1937)
  • Double Concerto for 2 String Orchestras, Piano & Tympani (1938)
  • Faithless Marijka (film score) (1933)
  • Les Fresques de Piero della Francesa (1955)
  • Half-time (1924)
  • Intermezzo (1950)
  • Inventions (1934)
  • Memorial to Lidice (1950)
  • The Parables (1958)
  • Partita (Suite I) for String Orchestra (1931)
  • The Rock (1957)
  • Serenade for Chamber Orchestra (1930)
  • Sinfonia Concertante for 2 Orchestras (1932)
  • Thunderbolt P-47 (1945)
  • Toccata e due Canzoni (1946)
  • Tre ricarcari (1938)
  • Trois Estampes (1958)
Piano et orchestra
  • Concertino (Divertimento) for the Piano Left Hand & Chamber Orchestra (1926)
  • Concerto for 2 Pianos and Orchestra (1943)
  • Piano Concerto No. 1 with Chamber Orchestra (1925)
  • Piano Concerto No. 2 (1934)
  • Piano Concerto No. 3 (1948)
  • Piano Concerto No. 4 (Incantation) (1956)
  • Piano Concerto No. 5 (Fantasia concertante) (1957)
  • Sinfonietta Giocosa for Piano and Chamber Orchestra (1940)
  • Sinfonietta La Jolla for Piano and Chamber Orchestra (1935)
Autre solo et orchestra
  • Concertino for Piano Trio and String Orchestra (1933)
  • Concertino for Violoncello, Winds, Piano and Percussion (1924)
  • Concerto de Camera for Violin, Piano, Tympani, Percussion and String Orchestra (1941)
  • Concerto for Flute, Violin and Chamber Orchestra (1936)
  • Concerto for Oboe and Orchestra (1955)
  • Concerto No. 1 for Violin and Orchestra (1933)
  • Concerto No. 2 for Violin and Orchestra (1943)
  • Concerto No. 1 for Violoncello (1930)
  • Concerto No. 2 for Violoncello (1945)
  • Concerto for 2 Violins and Orchestra (1937)
  • Concerto for Violin, Piano and Orchestra (1953)
  • Divertimento (Serenade No. 4) for Violin, Viola, Oboe, Piano and String Orchestra (1932)
  • Duo Concertante for 2 Violins and Orchestra (1950)
  • Piano Trio with String Orchestra (1933)
  • Rhapsody-Concerto for Viola and Orchestra (1952)
  • Sinfonia Concertante for Violin, Violoncello, Oboe, Bassoon and Orchestra (1949)
  • Sonata da Camera for Violoncell and Chamber Orchestra (1940)
  • String Quartet with Orchestra (1931)
  • Suite Concertante for Violin and Orchestra (1937)
INDEX

CHAMBRE

Duos
  • Divertimento for Two Recorders (1957)
  • Duo for Violin and Viola (1950)
  • Duo No. 1 for Violin and Cello (1927)
  • Duo No. 2 for Violin and Cello (1958)
  • Three Madrigals for Violin and Viola (1947)
  • Trios
    • Bergerettes for Violin, Cello and Piano (1939)
    • Madrigal Sonata for Flute, Violin and Piano (1942)
    • Madrigals for Oboe, Clarinet and Bassoon (1937)
    • Piano Trio (No. 1) "Cinq pièces brèves" (1930)
    • Piano Trio No. 2 in D Minor (1950)
    • Piano Trio No. 3 in C Major (1951)
    • Promenades for Flute, Violin and Harpsichord (1939)
    • Serenade for 2 Violins and Viola (1932)
    • Sonata for Flute, Violin and Piano (1937)
    • Sonata for 2 Violins and Piano (1932)
    • Sonatina for 2 Violins and Piano (1930)
    • String Trio No. 1 (1923)
    • String Trio No. 2 (1934)
    • Trio for Flute, Violoncello and Piano (1944)
    Quartets
    • Mazurka (Nocturne) for Oboe, 2 Violins and Cello (1949)
    • Quartet for Clarinet, Horn, Violoncello and Drum (1924)
    • Quartet for Oboe, Violin, Violoncello and Piano (1947)
    • Quartet for Piano, Violin, Viola and Violoncello (1942)
    • String Quartet No. 1 (1921)
    • String Quartet No. 2 (1925)
    • String Quartet No. 3 (1929)
    • String Quartet No. 4 (1937)
    • String Quartet No. 5 (1038)
    • String Quartet No. 6 (1946)
    • String Quartet No. 7, "Concerto da camera" (1947)
    Quintets
    • Piano Quintet No. 1 (1933)
    • Piano Quintet No. 2 (1944)
    • Serenade for Violin, Viola, Cello and 2 Clarinets (1951)
    • String Quintet (1927)
    Sextets
    • Serenade for Clarinet, Horn, 3 Violins and Viola (1932)
    • Sextet for Flute, Oboe, Clarinet, 2 Bassons and Piano (1929)
    • Sextet for 2 Violins, 2 Violas and 2 Violoncellos (1932)
    Autre ensembles
    • Fantasia for Theremin, Oboe, Piano and String Quartet (1944)
    • Jazz Suite for 11 Instruments (1928)
    • Musique de chambre No. 1, "Les fêtes nocturnes," for Violin, Viola, Cello, Clarinet, Harp and Piano (1959)
    • Nonet for Violin, Viola, Cello, Double Bass, Flute, Clarinet, Oboe, Bassoon and Horn (1930)
    • Les Rondes for Oboe, Clarinet, Bassoon, Horn, 2 Violins, Cello and Piano (1930)
    • Serenade (Divertimento) for Violin, Viola, Oboe, Piano and String Orchestra (1932)
    • Serenade for Oboe, Clarinet, 4 Violins and Cello (1932)
    INDEX

    CLAVIER SOLO

    Piano, Harpsichord & Orgue
    • Borová, "Seven Czech Dances" (1929)
    • Les bouquinistes du Quai Malaquais (1948)
    • Butterflies and Birds of Paradise (1920)
    • Esquisses de danse (1932)
    • Etudes and Polkas, in 3 volumes (1945)
    • Fantasia and Toccata (1940)
    • Fantasia for 2 Pianos (1929)
    • Le ritournelles (1932)
    • Sonata for Harpsichord (1958)
    • Sonata for Piano (1954)
    • Three Czech Dances for Solo Piano (1926)
    • Three Czech Dances for 2 Pianos (1949)
    • Two Compositions for Harpsichord (1935)
    • Two Impromptus (1959)
    • Vigils for Organ (1959)
    INDEX

    INSTRUMENTS SOLOS ET PIANO

    Violin & Piano
    • Cinq pièces brèves (1929)
    • Czech Rhapsody (1945)
    • Five Madrigal Stanzas (1943)
    • Impromptu (1927)
    • Intermezzo (1937)
    • Seven Arabesques (1931)
    • Sonata in C Major (1929)
    • Sonata in D Minor (1926)
    • Sonata No. 1 (1929)
    • Sonata No. 2 (1931)
    • Sonata No. 3 (1944)
    • Sonatina (1937)
    Violoncello & Piano
    • Miniature Suite (1930)
    • Nocturnes (1930)
    • Pastorales (1930)
    • Seven Arabesques (1931)
    • Sonata No. 1 (1939)
    • Sonata No. 2 (1941)
    • Sonata No. 3 (1952)
    • Variations on a Slovak Theme (1959)
    • Variations on a Theme by Rossini (1942)
    Autres instruments et piano
    • Sonata for Flute and Piano (1945)
    • Sonata for Viola and Piano (1955)
    • Sonatina for Clarinet and Piano (1956)
    • Sonatina for Trumpet and Piano (1956)
    INDEX

    VOIX ET CHOEUR

    Cantatas
    • Czech Rhapsody (1918)
    • Dandelion Romance (text by Miloslav Bures) (1957)
    • Field Mass (text by Jirí Mucha) (1939)
    • Gilgamesh (based on Babylonian texts) (1955)
    • Legend of the Smoke fro the Potato Haulms (text by Miloslav Bures) (1957)
    • Mikes from the Mountains (text by Miloslav Bures) (1959)
    • Mount of Three Lights (1954)
    • Nosegay (folk texts) (1937)
    • The Opening of the Wells (text by Miloslav Bures) (1955)
    • The Prophecy of Isaiah (1959)
    Choeur
    • Brigands' Songs (folk texts) (1957)
    • Czech Madrigals (folk texts) (1939)
    • Czech Nursey Rhymes (folk texts) (1934)
    • Four Marian Songs (1939)
    • Madrigals (folk textst) (1959)
    • Primrose (Moravian folk texts) (1954)
    • Three Sacred Songs (1952)
    Voix solo
    • Magic Nights for Soprano and Orchestra (1918)
    • New Spalícek for Voice and Piano (1943)
    • Nipponari for Female Voice and Orchestra (1912)
    • Songs on Two Pages for Voice and Piano (1944)
    INDEX

    BALLETS ET OPÉRAS

    Ballets
    • The Butterfly that Stamped (1926)
    • Checkmating the King (1930)
    • The Czech Year (Spalícek) (1932)
    • Istar (1922)
    • The Kitchen Revue (Le revue de cuisine) (1927)
    • On tourne (1927)
    • Le Raid Merveilleux (1927)
    • Revolt (1925)
    • The Strangler (1948)
    • Who Is the Most Powerful in the World? (1922)
    Opéras
    • Alexandre bis (André Wurmser, libretto) (1937)
    • Ariadne (Bohuslav Martino, libretto) (1958)
    • Cycle of Four Plays (1936):
      I. The Wise and Foolish Virgins
      II. Mariken of Nimégue
      III. The Nativity
      IV. Sister Pascaline
    • Greek Passion (Nikos Kazantzakis & Bohuslav Martinu, libretto) (1958)
    • Juliette, or The Book of Dreams (Bohuslav Martinu, libretto) (1937)
    • The Knife's Tears (Les larmes du couteau) (Georges Ribemont-Dessaignes, libretto) (1928)
    • The Marriage, a radio opera (Bohuslav Martinu, libretto) (1952)
    • The Miracle of Our Lady (1934)
    • Mirandolina (La Locandiera) (Bohuslav Martinu, libretto) (1954)
    • The Soldier and the Dancer (J.L. Budín, libretto) 1927)
    • The Three Wishes, or The Vicissitudes of Life (Les trois souhaits ou Les vicissitudes de la vie) (Georges Ribemont-Dessaignes, libretto) (1929)
    • The Voice of the Forest (Vítezslav Nezval), a radio opera (Bohuslav Martinu, libretto) (1935)
    • A Week of Good Deeds (Semaine de bonté) (Georges Ribemont-Dessaignes, libretto) (1929)
    • What Men Live By, a radio opera (Bohuslav Martinu, libretto) (1952)
    INDEX

    HAUT


    Samples musicaux

    Click on the buttons below to hear short MIDI samples of Martinu's work. Be sure to close the small screen after listening to the sample before clicking on the next example or you will only hear the same piece repeated.

    Kolumbina tanci

    Ostychava panenka


    Links

    Bohuslav Martinu Foundation
    Classical Net Martinu Page
    Karadar Martinu Page

    Trouves partitions de Martinu chez

    Les biographies

    This page designed and maintained by John Craton.
    Please e-mail any comments, additions, or corrections.
    French translations by Sandrine Delrieu.
    Copyright © 1999-2012 by John Craton